POSSÉDER


POSSÉDER
v. tr.

Avoir à soi, en son pouvoir. Posséder justement. Posséder injustement. Posséder à bon titre, à juste titre. Posséder de bonne foi. Posséder légitimement. Posséder de grands biens. Posséder une terre, une maison, un héritage.

Il se dit, par extension, des Emplois, des honneurs, des qualités. Posséder un emploi, une charge. Posséder des honneurs, des dignités. Les vertus, les qualités, les talents qu’il possède.

Dans le langage religieux, Les bienheureux possèdent la gloire éternelle, possèdent Dieu, Ils jouissent de la gloire éternelle, ils jouissent de la vue de Dieu.

Fam., Posséder quelqu’un, L’avoir chez soi, dans sa maison, jouir de sa présence. Nous serions charmés de vous posséder pendant quelques jours. Nous ne l’avons possédé que peu d’instants.

Fig., Posséder l’esprit de quelqu’un, En être maître, le gouverner à son gré. Cette femme possède entièrement l’esprit de son mari.

Posséder les bonnes grâces d’une personne, En être favorisé. Posséder le coeur d’une personne, En être aimé.

Posséder une femme, Jouir de ses faveurs.

POSSÉDER s’emploie figurément et signifie Savoir bien une chose, en avoir une parfaite connaissance. Posséder les sciences, les belles- lettres, les arts libéraux. Posséder la philosophie, les mathématiques. Posséder la musique. Posséder le grec, le latin, l’anglais, l’espagnol. C’est un homme qui possède bien sa langue. Cet enfant possède bien les matières de l’examen.

Posséder son sujet, Le connaître à fond et de manière à le traiter dans toute son étendue. Il ne faut prendre la plume que lorsqu’on possède entièrement son sujet.

POSSÉDER se dit aussi des Passions, des sentiments qui maîtrisent l’âme, qui l’agitent et l’égarent. La passion possède cet homme. Il est possédé d’un fol orgueil, d’une ambition démesurée. Quelle rage, quelle fureur vous possède?

Fig., être possédé du démon de l’orgueil, de l’avarice, du jeu, Porter à l’excès l’orgueil, l’avarice, la passion du jeu.

Dans le langage religieux, Le démon le possède, Le démon s’est emparé de son corps.

Fig. et pop., Le diable le possède, il est possédé du diable, se dit d’un Homme emporté et qui ne veut point entendre raison.

SE POSSÉDER signifie être maître de son esprit, de ses passions, de ses mouvements, ne pas se laisser troubler par les circonstances fâcheuses. C’est un homme froid et sage qui se possède toujours. Il ne se possède pas, il est toujours hors de lui-même. C’est un orateur qui se possède et ne se trouble pas.

Fam., Il ne se possède pas de joie, Il est transporté de joie, une joie excessive le met hors de lui-même.

Le participe passé POSSÉDÉ s’emploie comme nom et signifie Démoniaque, homme dont le démon s’est emparé. Exorciser les possédés.

Fig. et fam., Il se démène comme un possédé, se dit d’un Homme inquiet, qui se tourmente, qui s’agite beaucoup.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • posséder — [ pɔsede ] v. tr. <conjug. : 6> • XIV e; pursedeir v. 1120; possider,XIIIe; lat. possidere 1 ♦ Avoir (qqch.) à sa disposition de façon effective et généralement exclusive (qu on en soit ou non propriétaire). ⇒ 1. avoir, détenir. Posséder… …   Encyclopédie Universelle

  • posseder — POSSEDER. v. a. Avoir à soy, avoir en son pouvoit. Posseder justement. posseder injustement. posseder à bon titre, à juste titre. posseder de bonne foy. posseder legitimement. posseder de grands biens. posseder une terre, une maison, un heritage …   Dictionnaire de l'Académie française

  • posseder — Posseder, Possidere, Tenere. Posseder par indivis quelque chose avec un autre, Possidere aliquid communiter cum aliquo. Qui possede une chose de bonne foy, la pensant seure, Fidei bonae possessor. Ce qu un chascun possede, Regnum. Beaucoup de… …   Thresor de la langue françoyse

  • posséder — (po sé dé. La syllabe sé prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je possède, excepté au futur et au conditionnel : je posséderai, je posséderais) v. a. 1°   Avoir comme propriété, tenir en son pouvoir. •   C est une chose… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • POSSÉDER — v. a. Avoir entre ses mains, en son pouvoir. Posséder justement. Posséder injustement. Posséder à bon titre, à juste titre. Posséder de bonne foi. Posséder légitimement. Posséder de grands biens. Posséder une terre, une maison, un héritage.   Il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • posséder — v.t. Tromper, duper : Je me suis fait posséder …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • posséder — (v. 1) Présent : possède, possèdes, possède, possédons, possédez, possèdent ; Futur : posséderai, posséderas, possédera, posséderons, posséderez, posséderont ; Passé : possédai, possédas, posséda, possédâmes, possédâtes, possédèrent ; Imparfait …   French Morphology and Phonetics

  • posséder — vt. ; maîtriser (une langue) : POSSÈDÂ (Albanais, Arvillard, Billième, Saxel, Villards Thônes). E. : Avoir, Diable …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • posséder une femme —    En jouir, tirer un ou plusieurs coups avec elle qui appartient en effet à l’homme durant tout le temps qu’il la tient sous lui, fichée au lit par son clou spermatique.        Je l’ai possédée, j’ai pris les dernières faveurs.    MILILOT …   Dictionnaire Érotique moderne

  • Besoin de posséder — Pyramide des besoins de Maslow Pour les articles homonymes, voir Pyramide (homonymie). Accomplissement Personnel (Estime de soi) Estime des Autres Amour, Appartenance Sécurité …   Wikipédia en Français